galon


galon

galon [ galɔ̃ ] n. m.
• 1379; de galonner
1Ruban de passementerie, fait de tissu épais et serré, qui sert à border ou orner (les vêtements, les rideaux). brandebourg, extrafort, ganse, lézarde, soutache, tresse. Galon de soie, d'or. Galon adhésif.
(Canada) Ruban gradué en pieds, en pouces et en lignes. mètre. Galon de couturière, de tailleur.
2Signe distinctif des grades et des fonctions dans l'armée. chevron; fam. ficelle, sardine. Porter des galons au bras, à l'épaule, à la coiffure. Lieutenant à deux galons. Par ext. Insigne d'un grade, en forme de galons. Galons métalliques. Gagner ses galons.
Prendre du galon : monter en grade; fig. obtenir de l'avancement, une promotion. Arroser ses galons.
⊗ HOM. Gallon.

galon nom masculin (de galonner) Bande tissée ou tressée utilisée comme ornement dans l'habillement ou l'ameublement. (Les galons peuvent être tissés suivant tous les types d'armures, être ornés de dessins tissés [« figurés »] et d'apprêts divers.) Signe distinctif des grades porté sur l'uniforme (sauf pour les officiers généraux). ● galon (citations) nom masculin (de galonner) Charles de Gaulle Lille 1890-Colombey-les-Deux-Églises 1970 […] Les femmes pensent à l'amour, les hommes aux galons, ou à quelque chose de ce genre. Propos recueillis par André Malraux dans Les Chênes qu'on abat Gallimardgalon (expressions) nom masculin (de galonner) Gagner ses galons, valoir sa promotion à son mérite. Prendre du galon, monter en grade ; obtenir une situation plus avantageuse. ● galon (homonymes) nom masculin (de galonner) gallon nom masculin

galon
n. m.
d1./d Ruban tissé serré, pour border ou orner.
d2./d Marque portée sur l'uniforme, qui, dans l'armée, sert à distinguer différents grades. Les galons de sergent, de commandant.
|| Fam. Prendre du galon: monter en grade.

⇒GALON, subst. masc.
A. — Bande étroite de tissu épais et serré qu'on pose sur le bord, les coutures de vêtements, de rideaux ou tentures, dans un but d'ornement ou pour les empêcher de s'effiler. Galon d'argent, de laine, de soie; couvert de galon. Un habit vert de la forme de nos habits de cour (...) brodé de larges galons d'or sur toutes les coutures (LAMART., Voy. Orient, t. 1, 1835, p. 396). Pour éviter des frais de galons et de passementeries, elle se contenterait de faire des plissés (HUYSMANS, Sœurs Vatard, 1879, p. 226) :
1. L'hôtesse leur donna sa plus belle chambre, celle du lit à galons d'or. — C'était un grand lit carré comme une boîte, et peint en gris. Les courtines de serge verte avaient des galons qui montaient, qui tournaient, qui faisaient des roses.
POURRAT, Gaspard, 1931, p. 8.
Vx. Vieux habits, vieux galons (cri des fripiers qui parcourent les rues pour acheter ou vendre les vieux habits et galons). — Vieux habits, vieux galons, vieux chapeaux à vendre! (BALZAC, Goriot, 1835, p. 202).
P. métaph. Messieurs Mélingue ont puisé dans le lamentable « Décrochez-moi ça » des anciens vestiaires pour y dérober les vieux habits et les vieux galons qui servent, depuis des années, à parer cette peinture (HUYSMANS, Art mod., 1883, p. 16).
P. ext. Bordure. C'était une sorte de phaéton à deux places dont les hautes roues portaient un galon de caoutchouc noir (DUHAMEL, Terre promise, 1934, p. 83).
P. anal., ARCHIT. ,,Motif ornemental fait de l'imitation d'une bandelette d'étoffe semée de perles`` (VOGÜÉ-NEUFVILLE 1971).
B. — Emplois spéc.
1. Domaine civil (notamment magistrature, université). Signe distinctif d'un rang, d'une fonction, qui se porte sur une tenue d'uniforme. Galon de livrée :
2. Au milieu, des chaises de cuir entouraient une table, décorée d'un tapis vert. Elle séparait les candidats de MM. les examinateurs en robe rouge, tous portant des chausses d'hermine sur l'épaule, avec des toques à galons d'or sur le chef.
FLAUB., Éduc. sent., t. 1, 1869, p. 78.
2. Domaine militaire.
a) Signe distinctif des grades militaires (à l'exclusion des officiers généraux), matérialisé par des galons cousus sur l'uniforme et la coiffure. Galons de caporal, de sergent, de capitaine, de commandant; galons en chevron, en sardine, d'argent, d'or. Synon. fam. ficelle, sardine. Ce soldat, auquel Fabrice vit des galons de maréchal des logis (STENDHAL, Chartreuse, 1839, p. 65). Il portait pour la première fois, sur sa manche, le double galon rouge des quartiers-maîtres qu'on venait de lui donner (LOTI, Mon frère Yves, 1883, p. 12). Je n'entends rien aux uniformes et confonds peut-être turcos et spahis (...) je n'entends non plus rien aux grades et n'ai jamais su compter les galons (GIDE, Si le grain, 1924, p. 557).
Loc. verb. Arroser ses galons (au fig., fam.). Offrir à boire pour fêter une promotion. — Eh! bien, Kermadec, dit-il, on va les arroser, ces galons? (LOTI, Mon frère Yves, 1883p. 13). Donner un/des galon(s). Promouvoir au grade supérieur. Dans l'oasis, j'apprenais par l'Officiel qu'on me donnait mon troisième galon (THARAUD, Fête arabe, 1912, p. 76). Gagner, obtenir, recevoir du/des galon(s); prendre du galon. Monter en grade. Le même héros des garnisons prend du galon et du ventre (ARAGON, Beaux quart., 1936, p. 189).
b) P. méton.
Grade militaire (généralement celui d'officier). Mon garçon, tu vas apprendre ce qu'il en coûte de s'insurger contre nous, qui représentons, par la seule vertu du galon, le droit et l'honneur! (CLEMENCEAU, Vers réparation, 1899, p. 223).
Militaire gradé. Terreur du galon ou manque d'envergure, ils demeurèrent des gagne-petits (AMBRIÈRE, Gdes vac., 1946, p. 317).
Un trois galons. Un capitaine. Un quatre galons. Un commandant.
C. — Au fig. Donner des galons, prendre du galon. (S')élever socialement; donner, recevoir de l'avancement, une promotion. Aujourd'hui que le hasard m'a donné des galons, je reçois des lettres de libraires à moi inconnus (STENDHAL, Souv. égotisme, 1832, p. 120). Un baron, à ce qu'on m'a dit? Quelque garde du corps qui a pris du galon en léchant les pantoufles de Louis XVIII? (POURRAT, Gaspard, 1931, p. 48).
Emploi pronom. Se donner du galon. Se donner de l'importance, s'attribuer un rôle qu'on n'a pas réellement. Il y a trop de réclame, et universelle, sur le bonheur commun, pour qu'ils [les Vénitiens du peuple] n'en soient pas partisans, comme tout le monde (...). Ils ont compris qu'ils avaient là de quoi épicer les conversations dites sérieuses et se donner du galon (GIONO, Voy. Ital., 1953, p. 165).
Proverbe, vx. Quand on prend du galon, on n'en saurait trop prendre. On ne saurait trop profiter d'une chose, d'une situation avantageuse. Enfin, c'est une négociation très-délicate, très-délicate! — Voulez-vous m'en charger, grand'mère? — Ah! mon Dieu, pourquoi pas?... Quand on prend du galon, on n'en saurait trop prendre! (FEUILLET, Journal femme, 1878, p. 185).
REM. 1. Galon(n)ard, (Galonard, Galonnard)subst. masc., péj. a) Militaire gradé. Ils se font de la bile. C'est pourquoi tant de galonards ont mauvaise mine (CENDRAS, Main coupée, 1946, p. 230). b) Partisan de l'autorité militaire. Ils doivent être tout ce qu'il y a de plus anti, et galonnards (PROUST, Sodome, 1922, p. 885). 2. Galuche, subst. masc., arg. Galon militaire. On lui découdra les galuches [d'argent] de sa veste pour les fondre (SUE, Myst. Paris, t. 9, 1843, p. 377).
Prononc. et Orth. : []. Ds Ac. dep. 1694. Homon. gallon. Étymol. et Hist. 1. 1379 « ruban utilisé pour border ou orner des vêtements, des rideaux, etc. » (Inv. Mobilier Charles V, p. 32 ds IGLF); 2. 1839 milit. (STENDHAL, loc. cit.). Déverbal de galonner. Fréq. abs. littér. : 405. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 318, b) 619; XXe s. : a) 749, b) 667. Bbg. CHAUTARD (É.). La Vie étrange de l'arg. Paris, 1931, p. 518. - QUEM. DDL t. 5, 8, 10.

galon [galɔ̃] n. m.
ÉTYM. 1379; déverbal de galonner.
1 Ruban de tissu épais et serré, qui sert à border ou orner (les vêtements, les rideaux). Passementerie, ruban. || Galon de soie, de laine, d'argent, d'or. || Tresse de galon. || Variétés de galons. Brandebourg, extra-fort, lézarde, soutache. || Galon brillant, éclatant, usé, terni (→ Envahissement, cit. 3). || Galon uni, orné de pompons. || Collet (cit. 3) de velours bordé d'un galon. || Habit chamarré de galons.Galons d'une livrée (→ Bourgeois, cit. 19).
1 (…) les portiers d'hôtel en redingotes grises soutachées de galons noirs.
P. Mac Orlan, la Bandera, IV.
2 Le damas cerise abonde, lui aussi, et le satin rose, et la mousseline, le galon, la tresse, le gland.
Émile Henriot, Portraits de femmes, p. 377.
3 (…) des serviettes de table par douzaines, liées avec un galon rouge.
J. Chardonne, les Destinées sentimentales, p. 244.
(Au Canada). Ruban gradué en pieds et en lignes. Centimètre. || Galon de couturière, de tailleur.
Loc. fig. (Vx). Vieux galons : vieilleries sans valeur (concret et abstrait).
2 Signe de fonctions civiles ou militaires, constitué par un galon de tissu. || Toque à galons d'un magistrat, d'un professeur (→ Examinateur, cit. 1). || Galons d'un képi de préfet.
(1779, in D. D. L.; de galonné). Signe distinctif des grades et des fonctions dans l'armée. (fam.) Ficelle, sardine. || Les galons se portent soit en chevron, soit en sardine, au bras, à l'épaule, à la coiffure. || Galons de laine des hommes de troupe. || Galons métalliques (or ou argent) des officiers et sous-officiers. || Galons de sous-officier en forme de V renversé, sur les manches ou les pattes d'épaule. Chevron. || Galons de quartier-maître (→ Campagne, cit. 5), d'aspirant (cit. 3) de marine. || Lieutenant à deux galons ( Ficelle). || Colonel à (cinq) galons pleins. || Coudre (cit. 1) ses galons.
Par ext. Insignes d'un grade, en forme de galons. || Galons de battle-dress : barrettes de métal doré ou argenté. || Galons peints sur un casque de combat, sur le char d'un commandant d'arme blindée.
(1909). Gagner ses galons.Fig. || Il a gagné ses galons de directeur.Fam. || Arroser (cit. 14) ses galons.Au sing.Prendre du galon : monter en grade; (au fig.) obtenir de l'avancement, une promotion.Se donner du galon : (fig.) se targuer d'une position que l'on n'a pas.
4 Incapable de reconnaître les grades, il disait « Monsieur l'officier » à tout soldat pourvu de galon, qu'il fût sergent ou colonel.
R. Radiguet, le Bal du comte d'Orgel, p. 31.
5 Il était exactement lieutenant-colonel et venait de professer trois ans à l'École de Guerre. Son cinquième galon, qu'il avait depuis peu, était la récompense de son enseignement.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. III, XIV, p. 187.
Prov. Quand on prend du galon, on n'en saurait trop prendre : « on ne saurait trop profiter d'une chose avantageuse, ou honorifique, trop se procurer d'une chose utile ou agréable » (Académie).
DÉR. Galonnard, galonnier.
HOM. Gallon, formes des v. 1. galer, 2. galer.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • galon — galon …   Dictionnaire des rimes

  • galon — GALON. s. m. Un tissu d or, d argent, de soye, de laine, &c. ayant plus de corps qu un simple ruban, & que l on met aux bords des habits, tant pour les empescher de s effiler, que pour servir d ornement. Un galon d or. un galon d argent. un galon …   Dictionnaire de l'Académie française

  • GALON — (Heb. גַּלְאוֹן), kibbutz in southern Israel, northeast of kiryat gat , affiliated with Kibbutz Arẓi ha Shomer ha Ẓa ir. It was founded on the night of Oct. 6, 1946, as one of 11 settlements established simultaneously in the Negev. The founding… …   Encyclopedia of Judaism

  • galon — I {{/stl 13}}{{stl 8}}rz. mnż I, D. u, Mc. galonnie {{/stl 8}}{{stl 7}} tasiemka służąca do obszywania ubiorów, mebli; też: naszywka na mundurze wojskowym używana do oznaczenia stopnia : {{/stl 7}}{{stl 10}}Obszyć kapelusz złotymi galonami.… …   Langenscheidt Polski wyjaśnień

  • galón — sustantivo masculino 1. Cinta resistente que se cose a las prendas de vestir como adorno o como refuerzo: Lleva un galón dorado en las bocamangas. 2. Área: militar Pedazo de cinta que llevan los uniformes militares para indicar los grados o… …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • galon — var. galloon …   Useful english dictionary

  • Galón — Para otros usos de este término, véase Galón (desambiguación). Hilera con galones de leche. El galón es una unidad de volumen que se emplea en los países anglófonos, y sobre todo en Estados Unidos, para medir volúmenes de líquidos. Antiguamente,… …   Wikipedia Español

  • Galón — I (Del fr. galon fr. ant. galonner, adornar la cabeza con cintas.) ► sustantivo masculino 1 INDUMENTARIA Y MODA Cinta fuerte y estrecha de seda o hilo dorado o plateado usada como adorno. 2 MILITAR Distintivo que llevan en el brazo o en la… …   Enciclopedia Universal

  • galon — GALÓN1, galoane, s.n. Şiret, panglică etc. de lână sau de fire ori bandă de metal prinsă pe epoleţii sau pe mânecile unei uniforme pentru a indica gradul persoanei care poartă uniforma. ♦ Şiret de lână, de mătase sau de fir, cusut ca podoabă pe… …   Dicționar Român

  • Galon — Ga|lon 〈[galɔ̃:] m. 6〉 Tresse, Litze, Borte (an Uniformen als Rangabzeichen); oV Galone [<frz. galon] * * * Ga|lon [ga lõ:], der; s, s [frz. galon, rückgeb. aus: galonner, ↑ galonieren], Ga|lo|ne, die; , n [ital. gallone < frz. galon,… …   Universal-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.